La Barbe

Barbe Holzmacker, venant du pays d'Arlon et mariée à Alphonse Lemaire était très autoritaire et portait la culotte dans le ménage et ce, dans toute l'acception du terme.  Quand l'Alphonse partait aux champs avec la bourrique attelée à leur petite charrette, la Barbe se plantait au milieu de la route et criait : Hue, hare, het1, continuant de loin à donner des instructions à l'attelage en lieu et place de son mari qu'elle n'estimait guère doué pour ce genre d'exercice.

Elle était également très curieuse et passait la plupart de son temps devant sa fenêtre, à observer les allées et venues des passants dans la rue.  Un jour que, comme à l'accoutumée, elle regardait par sa fenêtre, quelqu'un descendait la côte du p'tit pont, situé à un kilomètre de chez elle.  De son poste d'observation, elle a pu, rien qu'à voir la démarche du promeneur, deviner qui était cette personne, mais encore où elle allait et la raison de sa visite.  Un vrai Sherlock Holmes !

Elle était d'autre part douée d'un sens aigu de l'observation et avait une mémoire étonnante.  Notre père, transporteur de son état, rentre avec son camion, mange un morceau et sort de la maison visiblement préoccupé, cherchant manifestement un objet qu'il a égaré.  La Barbe, sur le seuil de sa porte, le regarde chercher en riant sous cape.  Au bout d'un moment, elle appelle Papa et lui dit :
C'est ta coup' qu'u t' tcherch' ?   Elle est aux Épioux.  Tè partè èchoi au matin aveu, elle etô sut'camion et quand tè r'vuneu à la neû, elle n'y ètô peu.2
Ce qui était tout à fait exact, notre père avait bien oublié sa pelle aux Épioux où il avait un chantier.  Et la Barbe de rajouter :
Prè la mien' a atâdan.3

Le Gaston du Fili, son voisin, alors qu'il était jeune homme, va chez le dentiste se faire mettre un bridge, ce qui était relativement peu fréquent à cette époque.  À son retour, il déclare fièrement à la Barbe :
Hé, Barbe ! A v'là pou mille francs du dentiss' .
Sa voisine eut cette cinglante répartie :
Bin, mon paran, tu n'nè d'peu dâ la gueuye qu'u dâ la potch !4

1. En avant, droite, gauche.
2. C'est ta pelle que tu cherches ?  Elle est aux Épioux.  Tu es parti hier au matin avec, elle était sur ton camion et quand tu es revenu à la nuit, elle n'y était plus.
3. Prends la mienne en attendant.
4. Hé, Barbe ! En voilà pour mille francs de dentiste. - Bien, mon parent, tu en as plus dans la gueule que dans la poche !

© 1999-2010 - RĂ©my et Jean-Claude GILLET - Tous droits rĂ©servĂ©s